Le style Napoléon 3 ou Second empire

Le style Napoléon 3 ou Second empire

Tuesday, May 2, 2017 0 comment(s)

Le style Napoléon 3 ou le style Second empire.


                            Suite et continuation de notre série sur les styles esthétiques et historiques qui ont marqué l'univers de la décoration d'intérieur. Après avoir évoqué le style classique, baroque et rococo, puis le style Louis XV, nous nous attaquons aujourd'hui au style bien particulier connu sous le nom de style Napoléon 3 ou encore style Second empire qui est aujourd'hui surtout connu pour son impact architecturale encore bien visible à Paris avec notamment les boulevards haussmanniens ou encore l'opéra Garnier.




                                      Le style esthétique Napoléon III, est presque concomitant avec la période Victorienne anglaise et pour une fois ce style à un rapport direct avec la personne éponyme. C'est en effet sous l'impulsion de l’empereur et surtout de son épouse Eugénie que ce courant esthétique vit le jour et prit son essor. Ce dernier contraste fortement avec celui qui l'a précédé, à savoir le style Louis Philippe. On passe ainsi de la rigueur économique au règne du faste, de la parcimonie décoratif à la prodigalité et à la profusion des éléments ornementaux.




                                     Ce virage dans le monde de la décoration d'intérieur s'explique à la fois par les évolutions économiques et techniques de la société française de l'époque, par la politique que l'on pourrait qualifier de keynésienne mené par l'empereur, mais aussi comme nous l'avons dit par la par les goûts spécifiques de son protagoniste : l’impératrice Eugénie. Cette dernière avait en effet un goût prononcé pour les styles classique, la dorure, la grande pompe et surtout pour le style Louis XVI. Les questions relatives à la décoration d'intérieur devinèrent questions de femmes, ceux propres à l'architecture celles des hommes accentuant par là la dichotomie classique entre intérieur et extérieur.



                                          Avec les prémices de la révolution industrielle une nouvelle classe bourgeoise, forte soucieuse de se démarquer et bien plus grande que l’ancienne classe aristocrate, vit le jour. C'est l'époque des copies, des imitations, des faux-semblants, de l'illusion et de l'apparence. Le luxe, plus accessible, à le vent en poupe. La mode est à la décoration tape-à-l’œil. La tapisserie, les motifs divers et variés, les pierres précieuses incrustées, connaissaient alors un succès rarement atteint. On imite, on réédite, on améliore et surtout l'on copie. Les ébénistes s'inspirent de leurs illustres prédécesseurs ; Riesener, Boulle pour ne citer qu'eux. C'est pourquoi l'on retrouve des modèles de fauteuils ou de chaises déjà connus sous le règne de Louis-Philippe : Fauteuil crapaud, fauteuil gondole ou encore le fauteuil Voltaire. Ces derniers étant amendés ou corrigés en fonction des goûts spécifiques de l'époque : On y incruste des motifs et l'on y ajoute des franges – notamment au fauteuil crapaud.


                                                              Toutefois le style Napoléon 3 ou Second empire ne fait pas que copier et imiter les styles passés, mais est aussi riche en invention et en création dans le domaine de la décoration d'intérieur et surtout dans le mobilier. Les plus connues d'entre elles sont sans aucun doute les « fauteuils confidents » et les boudeuses. Deux fauteuils que l'on pourrait considérer comme étant « asociaux » dans la mesure où les personnes qui en occupent les places ont le dos tourné les unes aux autres. Mais ce n'est pas tout.



                                Les luminaires et les miroirs connaissent eux aussi des évolutions. Certes moins importantes que les différentes assises, mais quand même. On prend alors l'habitude de tailler le verre des miroirs en forme biseau – verre comportant des reliefs - ce qui donne naissance aux miroirs biseautés aussi nommé miroir Napoléon 3 et que nous possédons dans notre collection.


                           Enfin, du côté des luminaires, les prouesses techniques, l’admiration pour ces dernières ainsi que la démultiplication incroyable des fonderies de bronze expliquent la prolifération des lustres montgolfières, symbolisant encore aujourd’hui le luxe et l'élégance à la française. 

Etiquettes :

Leave Your Comment

Blog Recent Post